Vous faites de la publicité en ligne de produits ? Attention…terrain miné

Vous le savez certainement, mais tout ce que vous affichez sur vos sites internet est scrupuleusement scruté par l’AMF et l’ACPR. Dans sa dernière Lettre, l’AMF revient sur l’année 2016.

Interdiction de publicités pour certains produits :

  • La loi Sapin 2 interdit désormais la diffusion de tout message promotionnel par voie électronique en direction du public pour certains contrats financiers hautement spéculatifs et risqués.
  • Il s’agit, par exemple, des options binaires, des CFD et des contrats financiers sur devises (Forex).
  • Sont concernés : l’ensemble des parties-prenantes impliquées dans la chaîne, depuis les prestataires de services d’investissement proposant ces contrats aux différents acteurs publicitaires (agences d’achat d’espace, régie ou support, diffuseur de la publicité, etc.). Les PSI peuvent publier ces messages sur leur propre site.
  • Quels vecteurs ? Tous les médias électroniques (courriels, bannières internet, télévision,
    téléphones mobiles…)

Les tendances :

Publicité internet 2016

Dans la Lettre, on peut aussi lire  que :

  • En 2015, 59 % des ménages français détenaient leur résidence principale et 18 % un autre  logement (résidence secondaire, etc.)
  • 44 % des Français disposant d’au moins 30 000 euros d’épargne financière acceptent de prendre des risques.
  • Environ 86 % des investissements en fonds solidaires sont réalisés dans le cadre de l’épargne salariale.
  • Environ 19 % de l’épargne financière des ménages sont investis en fonds et SICAV. fin juin 2016, l’encours des placements en UC des ménages était de 283 milliards d’euros, le montant global des placements des ménages français dans les fonds et SICAV (fonds d’épargne salariale inclus) étant en global de 326 milliards d’euros.

Voir la publication de l’AMF

OPADEO CONSEIL accompagne les acteurs de l’Epargne, de la Finance et du Crowdfunding sur la Conformité réglementaire, les risques, l’organisation, la stratégie et la formation.