Monthly Archives: décembre 2016

Capital investissement : croissance, création d’emplois et … échantillonnage

samuel-bianchini-valeurs-croiseesL’AFIC et E&Y publient leur étude annuelle sur la croissance et la création d’emplois des entreprises françaises accompagnées par le capital investissement …

Sans surprise, l’étude montre que ces entreprises ont créé de très nombreux emplois sur la période 2010 – 2015 (plus de 250 000), dans un contexte macro-économique global très difficile (15 000 emplois marchands nets créés en France sur la même période).

Ces créations d’emplois l’ont été tant dans les activités traditionnelles (transports et services, industrie et chimie) que dans les nouvelles technologies, le numérique, les télécommunications, la santé.

Ceci du fait d’une croissance du chiffres d’affaires des entreprises accompagnées par le capital investissement près de 3 fois supérieure à celle du PIB français sur la période (+ 33 % contre 12.50 %).

Les entreprises françaises accompagnées par le capital investissement le sont essentiellement en capital-développement (58 %) mais aussi en capital transmission (22 %) et en capital innovation (19 %).

Ces chiffres ont été calculés sur la base des données complètes obtenus auprès de 2 921 entreprises sur le total des 6 488 entreprises accompagnées par les sociétés de gestion adhérentes de l’AFIC, soit un échantillon de 45 %.

L’étude fourmille d’informations précieuses sur les caractéristiques des entreprises accompagnées et sur leurs performances économiques (taille des sociétés, secteurs, régions, croissance des CA, effectifs, type d’accompagnement). L’étude tient compte des effets d’entrée et sortie de l’échantillon (entreprises nouvellement créées en 2015, entreprises en liquidation judiciaire sur cette même année) et des effets de périmètre (acquisitions et cessions d’activité), lorsque les données le permettent.

A propos d’échantillon, le biais d’échantillonnage peut être important dans ce type d’études.

D’abord, la part des entreprises accompagnées par le capital investissement dont les données n’ont pas été reçues est importante (plus de la moitié). On ne peut dire avec certitude que les données manquantes n’influeraient pas (négativement) sur les résultats de l’étude, si elles étaient connues. Il serait aussi intéressant de connaître les raisons de ces non-réponses : données non homogènes ou non utilisables par manque de fiabilité ? Non-réponses des entreprises sollicitées et raison de ces non-réponses : absence d’outils de collecte ou absence de suivi de ces données ? Taille de l’entreprise ? Jeunesse ?

Par ailleurs, les entreprises accompagnées par le capital investissement ont elles-mêmes fait l’objet d’une sélection forte de la part des sociétés de gestion. Celles-ci apportent aussi, c’est leur rôle principal avec l’accompagnement financier, un accompagnement en termes de savoir-faire, de compétences financières et stratégiques, de conseil en organisation, de relations d’affaires …

Il est donc normal que les entreprises accompagnées s’en tirent (beaucoup) mieux que les autres.

Des comparaisons avec d’autres types d’accompagnement financier ou non financier seraient instructives, en particulier dans un contexte de multiplication des sources de financement et d’accompagnement (financement participatif, essaimage au sein d’entreprises plus grandes, business angels, intervention de family offices ou d’investisseurs privés, fondations d’entreprises).

En savoir plus :

Etude AFI et E&Y 2015 – Capital investissement : croissance et création d’emplois

Photo d’illustration : Valeurs croisées, Installation interactive (2008). Samuel Bianchini. www.dispothèque.org